Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lectures de Colette

"Kafka sur le Rivage" de Haruki Murakami

Que nous dit la quatrième de couverture?

<< Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité. >>

Mon avis :

Je dois avouer qu'il n'est pas évident de se faire un avis sur cet ouvrage pour le moins original et intriguant. N'étant pas mon genre de lecture habituel, j'ai dû fournir un effort de concentration supplémentaire. La plume de Murakami est assez agréable et facile à lire, seulement, ce genre d'ouvrage n'est pas à survoler à la va-vite. Si vous êtes attentif, que vous n'avez pas peur de plonger au fond de vous-même, il y a des passages qui vous offriront un petit message qui vous a été spécialement adressé, alors vous l'interpréterez à votre manière. Selon votre vécu, votre caractère, votre sensibilité, "Kafka sur le rivage" vous proposera un voyage inoubliable, vous transportera là où vous n'aviez pas imaginé aller un jour. Le cas échéant, il vous laissera de marbre, vous éprouverez alors une grande incompréhension envers les nombreux avis rédigés à son sujet dont certains vont jusqu'à le mesurer aux plus belles publications philosophiques.

Nous suivons tour à tour, Kafka et Nakata dans leur quête de "la chose". Mais nous n'établissons pas spécialement de lien entre les deux protagonistes, surtout aux prémices de l'intrigue. Nous sommes à la frontière des deux mondes. Réel, Fictif. Et le voyage ne fait que commencer ...

Kafka Tamura est donc un adolescent d'une quinzaine d'années vivant avec son père, artiste richissime, accordant peu d'estime à son fils, et allant jusqu'à lui lancer une horrible prophétie. La mère de Kafka, l'ayant abandonné en compagnie de sa sœur adoptive, le laissant sombrer dans la solitude, il planifie sa fugue avec l'aide et les instructions du "Garçon nommé Corbeau". En parallèle, nous faisons la connaissance de Nakata, un adorable sexagénaire, mentalement déficient, débris d'un curieux incident survenu des années auparavant. Derrière cet esprit limité se cache un homme d'une incroyable sensibilité, nous découvrons alors son don pour le moins assez particulier. En effet, Nakata communique avec les chats, ce qui lui permet d'arrondir ses fins de mois en restituant les matous égarés à leur maîtres.

Ensuite s'enchaînent alors des scènes plus étranges les unes que les autres, un cocktail de mystères qui s'éclairent au fil de la lecture au gré de l'interprétation de tout un chacun. Et c'est bien là que réside le charme de "Kafka sur le rivage", un ouvrage caméléon dense en subtilités, à la profondeur insaisissable. Que vous-vous reconnaissiez à travers les personnages ou non, vous serez émus, submergés, ne serait-ce que par la tristesse des évènements. Quant au dénouement, l'ambiguïté sera au rendez-vous, vous refermerez alors cet ouvrage non sans en avoir quelques frissons, tiraillés entre soulagement, confusion, chagrin ...

"Kafka sur le rivage" est donc un ouvrage qui lit en vous comme dans un livre ouvert. Qui explore votre inconscient, non seulement en vous offrant de l'imagination, mais en vous proposant de laisser libre cours à la vôtre. Alors qu'attendez-vous? Bon voyage!

&quot;Kafka sur le Rivage&quot; de Haruki Murakami
Lu dans le cadre du Baby Challenge Contemporain
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

powered web dev 21/08/2014 14:31

To follow such a state of mind is not possible for all. Meditation can be helpful to one to overcome the mental tensions due to your work or some other activity. However, there is a limitation for it too. I believe the book deals with it and there is a solution for it.

hell-eau 29/01/2013 21:43

merci de ton passage sur ton blog. Ta chronique sur cette oeuvre est pas mal non plus. J'aime bien.

Gilwen 29/01/2013 11:01

Une très belle chronique je trouve, d'autant que Murakami n'est pas un client facile. Je trouve que tu le présentes très bien, sans avoir peur de dire qu'on ne peut effectivement pas accrocher. Pour ma part j'ai beaucoup aimé et je retrouve ici certains des sentiments que j'ai eu à sa lecture.

Parthenia 29/01/2013 08:51

Ce livre a été un véritable coup de coeur pour moi et ta chronique lui rend un joli hommage...
Les personnages sont effectivement très attachants...
L'un de mes passages favoris est la conversation entre Nakata et le chat errant... je l'ai trouvé d'une telle profondeur, d'une telle sensibilité et d'une telle poésie... :)

C'era una volta 28/01/2013 17:05

Une chronique qui ne me laisse pas indifférente. Ta manière de présenter le livre est agréable et suscite tout mon intérêt pour ce livre et l'histoire. Je veux voir s'il lira vraiment en moi ! Et puis Murakami c'est un univers tellement particulier, je ne peux pas passer à côté de ce titre. Merci